La vie avec Linux

Fil des billets

Améliorer simplement une installation d'Ubuntu

Ce petit aide-mémoire recense de petites modifications permettant d'optimiser le fonctionnement d'une distribution Ubuntu.

Paramétrage disque

Le fichier /etc/fstab

Le fichier /etc/fstab indique au système quels disques utiliser. Il a le format suivant :

# <file system>                            <mount point>  <type>       <options>                   <dump>  <pass>
proc                                       /proc          proc         defaults                    0       0
UUID=be35a709-c787-4198-a903-d5fdc80ab2f8  /              ext4         errors=remount-ro           0       1
UUID=413eee0c-61ff-4cb7-a299-89d12b075093  /home          ext4         defaults                    0       2
UUID=cee15eca-5b2e-48ad-9735-eae5ac14bc90  none           swap         sw                          0       0
/dev/scd0                                  /media/cdrom0  udf,iso9660  user,noauto,exec,utf8       0       0
  • La première colonne indique la référence périphérique (de la partition).
  • La deuxième le point de montage, c'est-à-dire l'endroit où le contenu du disque sera accessible dans le système de fichier.
  • La troisième le format de la partition.
  • La quatrième les options de montage.

Attention ! Modifier le fichier /etc/fstab peut empêcher votre système de redémarrer.

L'option noatime

L'option noatime indique au système de ne pas comptabiliser les dates de dernier accès à chaque fichier et à chaque répertoire. Cela évite des écritures disques lors de l'accès en lecture aux fichiers. Cela améliore donc les performances de système et diminue l'usure des disques, sans aucun inconvénient pour l'utilisateur, la date de dernier accès étant peu fiable et peu utile.

Utilisation : pour tous les disques de type ext2, ext3, ext4, vfat et ntfs, ajoutez l'option noatime. Si la seule option indiquée est defaults, remplacez defaults par noatime.

Après modification, le fichier devrait ressembler à ça :

# <file system>                            <mount point>  <type>       <options>                   <dump>  <pass>
proc                                       /proc          proc         defaults                    0       0
UUID=be35a709-c787-4198-a903-d5fdc80ab2f8  /              ext4         noatime,errors=remount-ro   0       1
UUID=413eee0c-61ff-4cb7-a299-89d12b075093  /home          ext4         noatime                     0       2
UUID=cee15eca-5b2e-48ad-9735-eae5ac14bc90  none           swap         sw                          0       0
/dev/scd0                                  /media/cdrom0  udf,iso9660  user,noauto,exec,utf8       0       0

Pour en savoir plus :

Paramétrage mémoire

Les paramètres vm.dirty_bytes et vm.dirty_background_bytes

Ces 2 paramètres contrôlent l'écriture sur disque des fichiers. Lorsqu'un programme cumule vm.dirty_background_bytes octets en attente d'écriture, on commence à les écrire sur disque en tâche de fond. Lorsqu'un programme cumule vm.dirty_bytes octets en attente d'écriture, on passe à une écriture directe sur le disque.

Pour des PC fixe 64 bits, le paramétrage par défaut n'est pas adapté. Le paramétrage ci-dessous permet d'éviter les blocages du systèmes lors de l'écriture de grands fichiers sur des supports lents (par exemple des clefs USB 2).

Utilisation : créez un fichier /etc/sysctl.d/60-local-dirty-bytes.conf contenant les 2 lignes :

vm.dirty_bytes = 67108864
vm.dirty_background_bytes = 33554432

Ces deux valeurs ont été obtenus selon la très scientifique méthode du doigt mouillé. N'hésitez pas à les ajuster si vous le jugez nécessaire.

Ce paramètre n'est pas forcément applicable à un portable, car il peut augmenter la fréquence des écritures disques et donc augmenter la consommation électrique du portable.

Cas particulier de Xubuntu

Sous Xubuntu, du fait d'un défaut du paquet pm-utils, il est nécessaire de désactiver le script /usr/lib/pm-utils/power.d/laptop-mode pour que ce paramètre soit pris en compte. Pour cela, éditez ce fichier et ajoutez en 2e ligne la commande exit 0 :

 #!/bin/sh
 
 exit 0
 
 . "${PM_FUNCTIONS}"
 
 VM="/proc/sys/vm"
 vmfiles="laptop_mode dirty_ratio dirty_background_ratio 
          dirty_writeback_centisecs"

Pour en savoir plus :

Xubuntu peut-il parler français ?

Si vous avez essayé d'utiliser la synthèse vocale sous Xubuntu, vous aurez constaté que le résultat n'est pas terrible, voire pas terrible du tout :

spd-say "Essai de la synthèse vocale"

Ce n'est pas difficile à expliquer, la synthèse vocale sous Ubuntu est paramétrée pour l'anglais. Donc les textes français sont prononcés avec un affreux accent anglais...

Il est possible d'utiliser Pico-TTS (https://github.com/rhdunn/svox), qui offre une bien meilleure prononciation du français :

  • Installez pico TTS et Speech-dispatcher :
sudo apt-get install libttspico-utils speech-dispatcher
  • Ouvrez le fichier « /etc/speech-dispatcher/speechd.conf » :
sudo nano /etc/speech-dispatcher/speechd.conf
  • Dans ce fichier, modifiez les lignes définissant le type de voix et la langue :
DefaultVoiceType  "MALE1"
DefaultLanguage "fr"
  • Puis, décommentez la ligne activant le module « pico-generic », en supprimant le « # » en début de ligne :
AddModule "pico-generic" "sd_generic" "pico-generic.conf"
  • Enfin, modifiez le module par défaut, afin d'utiliser « pico-generic » :
DefaultModule pico-generic
  • Sauvegardez le fichier « /etc/speech-dispatcher/speechd.conf » modifié.
  • Pour terminer, arrêtez le service de gestion de la synthèse vocale (il se relancera automatiquement) :
killall speech-dispatcher
  • Puis testez le paramétrage que vous venez de réaliser :
spd-say "Essai de la synthèse vocale"

Attention, ne lancez pas la synthèse vocale avec une commande sudo, cela l'empêcherait de fonctionner par la suite :

https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+...

Survivre à Unity... sur grand écran

Natty Narwhal, le nouvel Ubuntu, est arrivé avec son lot de nouveautés. La plus visible étant Unity, la nouvelle interface conçue (notamment) pour les écrans tactiles.

Globalement, j'aime bien cette nouvelle interface, mais sur un écran LCD de 61 cm, certains détails se révèlent particulièrement agaçants.

La nouvelle barre d'icônes

Elle se cache dès que l'on approche une souris. On finit par perdre beaucoup de temps à essayer de caler une fenêtre contre celle-ci.

Vous pouvez la rendre fixe de la façon suivante :

  • Installez le paquet « compizconfig-settings-manager », qui permet de paramétrer le comportement de la barre d'icône et des fenêtres.
  • Dans le centre de contrôle (Réglages du système), lancez le « Gestionnaire de configuration CompizConfig ».
  • Ouvrez les réglages « Ubuntu Unity Plugin » et allez dans l'onglet « Behavior ».
  • Paramétrez « Hide Launcher » à « Never ».

On peut maintenant un peu peaufiner, en réglant la façon dont les fenêtre collent au bord de l'écran :

  • Cliquez sur « Précédent ».
  • Ouvrez les réglages « Snapping Windows » et allez dans l'onglet « Behavior »,
  • Pour « Snap Type », cochez « Edge attraction » et « Edge resistance ».
  • Réglez « Edge Resistance Distance » à 20.
  • Réglez « Edge Attraction Distance » à 10.
Les ascenseurs ultra-fins

Les ascenseurs sont remplacés par une ligne très fine, sur laquelle apparaît un curseur. Cela doit être impeccable sur un écran tactile. Avec une souris, c'est un cauchemar. Il faut trouver le bon placement de la souris pour faire apparaître le curseur, puis cliquer dessus et le faire glisser. Là aussi, que de temps perdu par rapport à un ascenseur classique. Et le gain de place est sans intérêt sur un grand écran.

Pour désactiver les ascenseur fins, supprimez les paquets « overlay-scrollbar » et « liboverlay-scrollbar-0.1-0 ».

Les fenêtres qui se maximisent automatiquement

Lorsque l'on déplace une fenêtre en haut de l'écran, elle se maximise automatiquement, ce qui oblige à monter la souris, puis la redescendre un poil pour éviter l'effet d'agrandissement. Sur un petit écran, l'agrandissement est presque toujours adapté, mais sur un grand écran, cela ne convient pas à toutes les applications.

  • Ouvrez le « Gestionnaire de configuration CompizConfig ».
  • Ouvrez les réglages « Grid » et allez dans l'onglet « Edges »,
  • Dans « Resize Actions », paramétrez « Top Edge » à « Aucun ».